C'est parti!

Publié le par Noémie et Jean-Philippe

Allez, on se lance!

Je commence ce blog aujourd'hui, 21 juillet 2009, bien que nous n'ayons pas encore reçu l'agrément en vue d'adoption.
Mais je ressens le besoin de coucher sur papier (virtuel en l'occurrence), ce que nous traversons.

Nous savons que nous nous sommes lancés dans une grande aventure faite d'embûches mais aussi (et surtout) d'émotions intenses et magiques.

Bon, commençons par le commencement : pourquoi l'adoption?

Comme certains le savent, nous ne parvenons pas à avoir d'enfant. Malgré nos tentatives et un traitement hormonal, il semblerait que Dame Nature ne soit pas disposée à nous faire ce plaisir!
Après presque 4 ans d'espoirs déçus et de déprime, nous avons pris la grande décision d'adopter un petit bout de chou qui, lui, n'aurait pas eu la chance d'avoir des parents.

Cette décision ne s'est pas prise en un éclair, nous y avons beaucoup réfléchi, nous avons pris des renseignements un peu partout et nous en avons énormément parlé entre nous.

On peut dire que la fin du traitement que je prenais depuis 18 mois a sonné la fin de nos tentatives de PMA (Procréation Médicalement Assistée). La preuve :  j'ai arrêté le traitement en décembre 2008 et  la première lettre pour le Conseil Général a été postée en janvier 2009...

Je reviendrai plus tard sur la procédure de demande d'agrément.

En ce qui concerne nos motivations, beaucoup de gens sont étonnés que nous n'allions pas jusqu'à la fécondation in-vitro.
Bien sûr, nous pourrions entamer ce genre de démarches mais nous ne nous sentons pas du tout à l'aise avec ça. Nous ne nous retrouvons pas dans ces essais-bébé hyper médicalisés, suivis tous les 2 jours, injection d'hormones à haute dose, relations intimes programmées etc ...

Notre désir le plus cher est d'être parents, et pas "enceinte" à tout prix.  Avec la procréation médicalement assistée, nous avons eu la sensation que tout ce processus nous échappait et ne nous ressemblait pas.

L'adoption est une voie qui nous a semblée toute naturelle. Certes nous avons pris notre temps pour nous lancer, mais c'est uniquement pour faire "le deuil de l'enfant biologique".
Je déteste cette expression mais elle résume parfaitement bien ce par quoi nous sommes passés.

Donc, le 20 janvier 2009, notre premier courrier de demande est parti !

Publié dans L'agrément

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 15/10/2009 18:45


Bonjour,

que ca fait du bien de lire des parcours similaires au notre ..
Bon courage ...


Noémie et Jean-Philippe 16/10/2009 09:42


merci et beaucoup de courage à vous aussi ...


marianne 09/09/2009 16:07

A ma grande soeur, je suis très touchée par ton blog et cela me permet de comprendre mieux votre demarche, je n'ose pas trop en parlé derectement avec toi car ma position est delicate! de mon coté j'ai moi aussi reussi a me confier avec une professionelle de santé pour pouvoir assumer ma grossesse vis a vis de toi et sur la tristesse que j'avais a voir ma grande soeur remplie d'amour a donné a un petit bonhomme et qui n'a jusqu'a ce jour pas pu concretiser son reve : etre maman. je vous souhaite beaucoup de courage et de bonheur shibou

Noémie et Jean-Philippe 10/09/2009 08:40


                                  
  merci.
                                     je
t'aime.