Pétage de câble

Publié le par Noémie

Devoir faire bonne figure, ne pas tout le temps saouler les autres avec cette tristesse qui ne me quitte pas ... cela a semblé un peu trop lourd à porter, au bout de plusieurs années.

 

La semaine denière, mon corps m'a envoyé un gros signal d'alarme.  J'ai fais un malaise et j'ai beaucoup de mal à m'en remettre. Mon corps m'a clairement fait comprendre qu'il n'en peut plus et que cette adoption va voir ma peau.

Ma tension est montée en flèche et a joué au yoyo toute la semaine. J'ai tenté de me confier un peu à l'infirmière de mon lieu de travail, au bout de quelques phrases ma tension a grimpé comme une dingue. Super ...

 

Je suis à bout, émotionnellement et physiquement aussi maintenant. Nous avons toutes nos façons de réagir à tout cela, certaines ont des migraines persistantes, d'autres dorment comme des loirs etc ... moi c'est comme ça que mon corps réagit à toute cette rage contenue, à toute cette tristesse cachée derrière mes sourire.

Cette adoption va finir par avoir ma peau, pourtant je lutte ... mais c'est trop ..

 

Cela m'est de plus en plus dur d'aller sur les blogs des parents ayant déjà adopté . Je n'y arrive plus. Autant avant cela me donnait de l'espoir autant maintenant cela me plombe le moral donc j'évite.

 

Alors je vais me mettre un peu en retrait, me reposer, me recentrer sur ce qui est bon dans ma vie (mes amis, ma famille et mon amoureux) et attendre que passe l'orage .

Publié dans L'attente et le reste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nissa 25/04/2013 07:45

Prends soin de toi... du recul, c'est vital ... Cet enfant aura besoin d'une maman en bonne santé...
Redécouvrir ce que l'on a, un mari aimant, une belle maison... et sourire à cela...
Tu fais bien, je l'ai fait également... Ce fût salutaire. bises

Laure 21/03/2013 13:01


Je comprends... alors bon courage... il faut prendre soin de toi !!


Bonne journée


Bizzz Laure

christelle02 21/03/2013 12:32


un petit passage par ici, pour te dire que je pense à toi, que je t'envoie ma force, mon courage, un peu de chaleur humaine (seulement, parce que côté température, on n'y est pas !) et des tas de
pensées positives pour que tu trouves la force, de te recentrer sur ton cocon, te renfermer un peu pour mieux renaître, plus tard, quand tu voudras, on sera là.

Patricia 21/03/2013 12:06


Que dire sinon 'bon courage' et prends soin de toi.
Le chemin vers notre enfant est un vrai parcours du combattant qui met notre patience à rude épreuve et fragilise notre santé à la fois physique et parfois morale.
De tout coeur avec toi, avec vous.
Patricia

sophie 20/03/2013 19:09


Nous pensons à vous.


 


Sophie