Le duo de choc, 1ère partie : Marianne

Publié le par Noémie

Je ne sais pas à quel moment se sont décidés les parents ayant déjà adopté, ou ceux qui sont en attente mais pour nous, le choix des parrains-marraines était évident dès le début . Cependant,  nous avons préféré attendre d'être acceptés par l'OAA avant d'en parler aux personnes concernées.

 

Pour le moment, nous n'avons fait notre "demande" qu'à un des membres qui va composer notre duo de choc donc je ne vais parler que d'elle aujourd'hui.

Une fois que la demande officielle sera faite et acceptée par l'autre moitié de cette équipe d'enfer, je viendrai vous le raconter.

 

Je cherchais une manière originale et une occasion spéciale de proposer à ma petite soeur Marianne d'être la marraine de notre futur petit oiseau. Après moultes recherches sur internet, j'ai compris que j'allais devoir me débrouiller seule hihihi...

Le jour de son anniversaire, je lui ai donc confectionné un petit livre relié par un beau ruban fuschia. J'ai imaginé notre oisillon présentant sa famille. C'est donc avec l'appui de jolies photos qu'il évoque ses parents, sa vie future, ses grands-parents qui l'attendent, son cousin qui prépare déjà des bêtises à faire ensemble et ses oncles/tantes toujours prêts à déconner. Puis à la fin, le ton se fait plus tendre et il parle de cette personne formidable que ses parents aiment très forts et qu'il aimerait avoir à ses côtés pour toute la vie.

 

Evidemment,l'émotion était au rendez-vous. En plus, l'effet de surprise était garanti car elle ne s'y attendait pas du tout ! Au début, elle a même été obligée de relire deux fois, pour être certaine d'avoir bien compris la question ! 

J'ai appris par la suite qu'elle avait montré le petit livre à toutes ses connaissances et il trône maintenant dans son salon. Je crois que j'ai fait fort hihihi ...

 

C'était évident pour moi de lui demander d'être la marraine de notre oisillon. Marianne est ma soeur de 2 ans ma cadette, nous avons donc été élevées ensemble et avons passé énormément de temps toutes les deux. 

Même si nous nous bagarrions (comme des frangines, quoi), on savait que l'on pouvait compter l'une sur l'autre. Et en grandissant, cela n'a jamais changé.

La vie nous a parfois un peu éloignées, mais nous sommes toujours revenues l'une vers l'autre. Jamais, ma petite soeur n'a quitté mes pensées.

 

Elle a été la première à qui j'ai dis que je ne pourrais pas avoir d'enfant, à qui j'ai confié nos difficultés pour devenir parents. Elle nous a toujours apporté un soutien indéféctible et souvent, elle dit qu'elle vit l'attente comme si c'était pour elle.

 

En 2010, elle est devenue maman de mon neveu Mathéo. Ce petit bonhomme a bouleversé nos vies même si les débuts ont été un peu délicats.

Quand elle a annoncé sa grossesse, j'ai eu l'impression que le ciel me tombait sur la tête. Déjà, je ne m'y attendais pas du tout mais en plus, j'ai toujours pensé que je serais maman avant elle.  En tant qu'aînée, je me faisais un devoir de la conseiller, de l'aiguiller, de l'épauler ... mais là elle était en train de vivre quelquechose que je ne pourrais pas partager avec elle.

Enormément de sentiments se sont bousculés dans ma tête et dans mon coeur : l'amour que j'éprouvais déjà pour ce petit être à venir, mais aussi la peine provoquée par cette grossesse qui me renvoyait au fait que je ne connaitrais pas ça.

 

Mais je me suis vite repris et me suis mise à broder des bavoirs et à acheter des petits vêtements à tour de bras. Puis je l'ai accompagnée à l'échographie de détermination du sexe. J'ai donc eu l'immense chance d'être là quand la sage-femme a dit : " C'est un garçon !". Tout comme son 1er appel depuis la salle d'accouchement qui m'était destiné : j'ai décroché et j'ai entendu gazouiller. Le bonheur total.

Je ne la remercierai jamais assez de m'avoir fait partager ces deux moments importants.

 

Nous n'avons pas orienté notre choix de marraine sur le simple fait qu'elle est ma soeur. Pour nous, une marraine c'est sacré. J'ai deux filleules et JP en en une. Nous les considérons presque comme nos filles et nous prenons à coeur notre rôle.

C'est un immense honneur d'être marraine (ou parrain) et ce n'est pas une chose à prendre à la légère. Je sais qu'en choisissant Marianne, je prends la meilleure décision qui soit. Je suis certaine qu'elle fera une marraine absolument géniale et que notre enfant a de la chance d'être aussi bien entouré.

 

Bientôt, je vous parlerai de l'autre personne que nous avons choisi pour accompagner notre enfant tout au long de sa vie ... encore un peu de patience ...

 

 

 

 

 

 

Publié dans L'attente et le reste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Myriam 31/08/2012 13:28


Pour nous aussi le choix des parrain/marraine était important... et assez évident en fait !... Je ne voulais pas choisir mon frère ou ma soeur, ni ceux de mon mari... Ils seraient déjà des "super
tontons" et "super tatas" !... Nous les voulions jeunes aussi... nous des parents mûrs déjà après 15 ans d'attente de notre petit bout !... Pour la marraine, le choix s'est porté sur notre nièce
et filleule commune, qui avait 17 ans au moment de l'arrivée de Gwendolyne. Opérée du coeur à l'âge de 2 ans, elle n'aura d'autre choix que l'adoption pour avoir un enfant à son tour et nous
sommes certains, qu'elle assurera !!! Pour le parrain, le choix s'est porté sur le mari de ma cousine germaine, adopté lui-même à l'âge de 2 ans... super sympa... qui saura lui porter une oreille
attentive et des conseils avisés lorsque les questions générées par l'adoption viendront forcément se bousculer dans sa petite tête. En tout cas bravo pour l'idée du petit livre... j'imagine
l'émotion de la future marraine !... et j'ai hâte de connaître la suite pour le parrain !!! Bizzz. Mymy & Co.

Shibou 30/08/2012 09:04


oh merci ma grande soeur cherie, j avais pas prevu les mouchoirs c'est malin j'ai mon haut qui est trempé !!!! je t aime ma tioup....

nissa 30/08/2012 08:14


Ce que je ressens ? C'est beaucoup d'amour...


De l'amour d'une soeur pour sa soeur et vice versa, d'une tante pour son neveu et... d'une marraine pour ce petit à venir...


Merci de nous partager cela...

Marlène 29/08/2012 19:17


pour nous aussi le choix de parrain et marraine a été important!!! et tout pareil, j'avais confectionné un petit livret avec à chaque page un nouveau mot qui allait constituer une grande phrase
de demande!!!! La marraine n'a pas attendu la fin du livre pour pleurer bien qu'elle y croyait à moitié et que personne ne savait autour de nous que nous allions entreprendre cette longue
démarche qu'est l'adoption.Et pour le parrain ,tout pareil, sauf qu'au même moment il me demandait de devenir la marraine de son petit bout!!!!!!!!! double choc!!!!!


Bisous à vous 2 et félicitation à la marraine!!!!!!!!!

Nanou de Langloy 29/08/2012 17:42


L'émotion devait être au rendez vous.